Cloison alvéolaire hydrofuge ou alvéolée — poser ou abattre

La cloison alvéolaire hydrofuge ou alvéolée fait partie des principaux types de cloison. Elle est en concurrence directe avec la cloison en BA 13 (plaque de plâtre) et celle en carreaux de plâtre. Ce matériau présente de nombreux atouts pour une cloison. Découvrez ici ses atouts, comment la monter et comment l’abattre.

 

Les avantages de la cloison alvéolée

La cloison alvéolée est un ensemble de plaques de plâtre et de panneau alvéolaire. Deux plaques de plâtre entourent une structure alvéolaire. Cette dernière constitue son âme donc. Ce type de cloison présente de nombreux avantages. Avant tout, son poids joue particulièrement en sa faveur.

En effet, la cloison alvéolaire hydrofuge est réputée pour sa légèreté. Il est très facile de l’installer sur une structure fragile par conséquent. C’est le cas pour un plancher âgé ou encore les combles. Vous pouvez l’installer dans des pièces assez difficiles à accéder, dû à sa facilité de pose. Son coût constitue un atout considérable.

 

Comment poser une cloison alvéolaire hydrofuge ?

Pour poser une cloison alvéolée, commencez par tracer et installer la semelle. Prenez en compte l’épaisseur de la plaque et utilisez un fil à plomb pour reporter le traçage au plafond. Fixez le rail du plafond. Utilisez un rail de guidage et posez une clavette de guidage au sol.

Coupez la plaque selon la hauteur voulue. Coupez encore 5 mm et enlevez un peu d’alvéoles pour l’insertion du rail du haut et du mur d’appui. Posez le panneau du haut en bas et poussez-le vers le mur d’appui. Fixez maintenant la plaque sur les rails et les clavettes avant de visser ces dernières à la semelle.

 

Comment abattre une cloison alvéolée ou alvéolaire hydrofuge ?

Coupez l’électricité avant d’abattre une cloison alvéolaire hydrofuge. Il faut, en premier lieu, dégarnir sa surface de toutes installations. Ici, nous parlons de fils électriques, de goulottes, de corniches, de moignons, de plinthes, etc.

Munissez-vous de l’outil indispensable pour casser la cloison alvéolée du centre vers les extrémités. Faites un trou au milieu et enlevez la totalité de la plaque alvéolée. Démontez, au final, les montants constituant son ossature métallique.

 

Demande de devis gratuit